Echange "Dentelles d'encre" : ma participation...

Publié le par Batraplume

Cliquez pour afficher l'image suivanteEncore un long article... et pour cause !

J'en ai pas mal parlé ces derniers temps sans jamais montrer quoique ce soit... Maintenant que tout le monde est sensé avoir reçu celles que j'ai faites (j'attends néanmoins des nouvelles de 2 participantes qui ne donnent pas signe de vie), voici les photos des ATc réalisées pour l'échange organisé par le blog "Dentelles d'encre", derrière lequel se cachent Kajin et le Clown navet.

Leur idée :

Réaliser autant d'ATC que de participantes (c'est à dire 17 si je ne me compte pas) sur le thème "Texte et textile". A chacune de choisir la manière de le faire pour rester dans le thème.

Ma démarche :

Après moult tergiversations et noeuds au cerveau, après avoir fait 2 pas en avant et 3 en arrière (on va mettre ça sur le compte de mon signe astro, les Gémeaux...), j'ai choisi, pour la totalité des ATC, d'illustrer des textes de chansons francophones. Pas de série en vue, simplement 17 chansons différentes pour 17 ATc complètement différentes.  

Pourquoi des chansons ? Je collectionne (j'imprime et j'entasse !) les paroles de chansons depuis que je suis ado. J'ai donc fouillé dans mes 5 gros classeurs - et aussi sur le Net comme si ça ne suffisait pas... - afin d'en sélectionner 17.

 

Inutile de dire que l'affaire n'a pas été simple, j'ai même dû écarter certains textes qui me sont pourtant fétiches (ou symboliques, ou tout simplement appréciés depuis des lustres par mon oreille) pour cause de blocage au moment de les illustrer... Je plaide un manque d'imagination certain ! :-/

 

Voici donc ces 17 ATC. Certaines ont une petite histoire ou une anecdote qui accompagne leur réalisation... mais pour toutes, vous pouvez être assurés que j'ai eu l'air en tête durant tout le temps de leur confection !

C'est parti !

  


 La neige au Sahara (Anggun)

Si la poussière emporte tes rêves de lumière
Je serai ta lune, ton repère
Et si le soleil nous brûle, je prierai qui tu voudras
Pour que tombes la neige au Sahara

Pour l'anecdote, le tissu blanc en bas de la carte symbolisant la neige est un morceau de la robe de mariée de ma mère ! Il faut savoir qu'elle s'est mariée en 1957...  ;-) 

 

Pour le reste, c'est une photo imprimée sur tissu, recouverte de tulle, le tout agrémenté de points de noeud et d'un fil de « lumière ».

 

 L'encre de tes yeux (Francis Cabrel)

Puisqu'on ne vivra jamais tous les deux
Puisqu'on est fous, puisqu'on est seuls
Puisqu'ils sont si nombreux
Même la morale parle pour eux
J'aimerais quand même te dire
Tout ce que j'ai pu écrire
Je l'ai puisé à l'encre de tes yeux

Sur celle-ci, la plume vient d'un des stylos que j'utilisais étant au lycée et que j'avais gardé (comme quoi tout peut servir !).

 

Le fond est en lin naturel, tissu batik bleu, impression sur ruban, et  papier décopatch appliqué sur le lin.

 

 L'été indien (Joe Dassin)

Tu sais, je n'ai jamais été aussi heureux que ce matin-là
Nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
C'était l'automne, un automne où il faisait beau
Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique
Là-bas on l'appelle l'été indien

 Non, ce n'est pas une méduse comme quelqu'un de mon entourage m'a fait remarqué ! Juste le soleil qui se couche et dont les rayons se reflètent sur l'eau...

  

 Coeur grenadine (Laurent Voulzy)

J'ai laissé dans une mandarine
Une coquille de noix bleu marine
Un morceau de mon coeur et une voile
Planqués sous le vent tropical
Dans un pays sucré doucement
J' suis né dans le gris par accident
Dans mes tiroirs dans mon sommeil
Jolie Doudou sous le soleil

J'ai laissé sur une planisphère
Entre Capricorne et Cancer
Des points entourés d'eau des îles
Une fille au corps immobile
Mais pour bien la biguine danser
Faudrait ma peau ta peau toucher
T' es loin t' es tellement loin de moi
Qu' la biguine j' la danse pas.

 J'ai le coeur grenadine oh...
Pas de soleil sur ma peau



 Fond en tissu batik, coeur en feutrine, impressions sur rubans, morceau de lin et de voilage pour la "coquille de noix"...

Les souliers verts (Lynda Lemay)

J'étais en train d'emménager
Lorsque j'ai vu... les souliers verts
Des souliers verts à talons hauts
Dans l'garde-robe
Une paire de souliers verts
Aussi suspects qu'ignobles
J'les ai r'gardés droit dans les semelles
Quand ils m'ont sauté dans la face
Et ça puait la maudite femelle
Qui a dû les porter rien qu'en masse

Je me suis bien amusée à imaginer ce placard contenant la fameuse paire de souliers, et j'ai essayé de représenter leur découverte avec l'ouverture de la porte du "garde-robe"  ! (image du bois imprimée sur papier transfert, souliers découpés dans 2 tissus différents agrémentés de perles de rocailles).


 

  

 Jardin d'hiver (Keren Ann / Henri Salvador)

Je voudrais du soleil vert
Des dentelles et des théières
Des photos de bord de mer
Dans mon jardin d'hiver

Pour la petite histoire, les mini-photos polaroïdes sont trois de mes photos de vacances (à Cassis et Bandol), que j'ai imprimées sur tissu ! Le fond est imprimé directement sur toile Aïda.

 

 

 Les cactus (Jacques Dutronc)

Le monde entier est un cactus
Il est impossible de s'asseoir
Dans la vie, Il n'y a qu'des cactus
Moi j'm'pique de le savoir

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Aïe! Aïe! Aïe!

Dans leur coeur il y a des cactus
Dans leur portefeuille y a des cactus
Sous leur pieds, Il y a des cactus
Dans l'heure qu'il est y a des cactus

 

Cactus en feutrine, pot en décopatch, texte imprimé sur ruban.

 Comme un arbre

Comme un arbre dans la ville
Je suis né dans le béton
Coincé entre deux maisons
Sans abri sans domicile
Comme un arbre dans la ville

J'ai envoyé celle-ci à Marie-France Caillet-Bois, qui s'est demandée si j'avais fait ce choix par rapport à son nom de famille. En fait, pas du tout, c'est une coïncidence, même si je me suis dit que, puisqu'elle habite en Suisse et que ce pays est plutot boisé, cela tombait plutot bien... Voici ce qu'elle m'a expliqué : "Dans notre région il y a beaucoup de noms de famille composés, le premier se retrouve accompagné de multiples dénomminations. Caillet - puis pour bien désigner la famille qui habite près de la forêt ils ont rajouté Bois, pour notre patronyme, ou Duhaut, etc.....
Donc la forêt et le bois sont très souvent utilisés dans nos thèmes de déco, de mariage, de peinture (oui il y a un modeste artiste) de signes de reconnaissance par pictogramme pour l'école enfantine ou sur une valise pour la rendre quelque peu anonyme, j'ai cousu deux patchworks avec des motifs d'arbres. etc. etc. Alors la carte avec l'arbre, c'est tout ciblé !"

En effet, ca tombe plutot bien même si finalement, ça ne la dépayse pas trop !! ;-) 

  

Sous le ciel de Paris (Yves Montand)

Sous le ciel de Paris
S'envole une chanson
Hum Hum
Elle est née d'aujourd'hui
Dans le coeur d'un garçon
Sous le ciel de Paris
Marchent des amoureux
Hum Hum
Leur bonheur se construit
Sur un air fait pour eux

Ici, le fond est imprimé sur de la toile Aïda, la Tour Eiffel  rebrodée pour la faire ressortir un peu,  les paroles imprimées sur du ruban bleu (j'ai superposé 2 polices de caractères : celle du texte par-dessus celle de la partition), le tout assorti d'une image de Poulbot pour représenter le garçon. Le cordonnet autour de la carte symbolise l'arc-en-ciel mentionné à la fin de la chanson.

  

 

 Le poinçonneur des Lilas (Serge Gainsbourg)

J'suis l'poinçonneur des Lilas
Le gars qu'on croise et qu'on n' regarde pas
Y a pas d'soleil sous la terre
Drôle de croisière
Pour tuer l'ennui j'ai dans ma veste
Les extraits du Reader Digest
Et dans c'bouquin y a écrit
Que des gars s'la coulent douce à Miami
Pendant c'temps que je fais l'zouave
Au fond d'la cave
Paraît qu'y a pas d'sot métier
Moi j'fais des trous dans des billets

J'fais des trous, des p'tits trous, encor des p'tits trous
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous
Des trous d'seconde classe
Des trous d'première classe
J'fais des trous, des p'tits trous, encor des p'tits trous
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous



Les couleurs ne ressortent pas sur cette photo, mais le ticket, ainsi que les "p'tis trous" sont en tissu mauve, comme les tickets de métro actuels. Le fond est imprimé sur toile Aïda.

 

  

Tous les bateaux, tous les oiseaux (Polnareff)

 Je te donnerai
Tous les bateaux,
Tous les oiseaux, tous les soleils
Toutes les roses,
Toutes les choses qui t'émerveillent
Petite fille de ma rue

Pour celle-ci, j'ai fait une recherche de photos sur le Net, puis j'ai utilisé du papier transfert pour tissu pour les 4 images composant cette carte et imprimé directement le texte sur le ruban bleu. Sur une étiquette papier, la petite fille...

 

 San Francisco (Maxime Le Forestier)

C'est une maison bleue
Adossée à la colline
On y vient à pied, on ne frappe pas
Ceux qui vivent là, ont jeté la clé

Image de fond imprimée sur toile Aïda, le Golden Gate sur une toile de coton et le texte sur un ruban bleu. Et puis un "charm" en métal en forme de clé...

 

 Lettre à France (Polnareff)

Depuis que je suis loin de toi
Je suis comme loin de moi
Et je pense à toi tout bas
Tu es à six heures de moi
Je suis à des années de toi
C'est ça être là-bas.

Là, le texte de la chanson est directement imprimé sur le tissu, après l'avoir mis en page dans mon traitement de texte. Le cachet de la poste est une police de caractère imprimée. J'ai ensuite brodé le tour et la mention du destinataire.

   


Le géant de papier (Jean-Jacques Lafon)

Quand je la regarde, moi l'homme loup au coeur d'acier
Devant son corps de femme, je suis un géant de papier
Quand je la caresse et que j'ai peur de l'éveiller
De toute ma tendresse, je suis un géant de papier


Non, non, je n'ai pas écumé tous les magasins de tissus pour trouver un imprimé « papier », la mission aurait été impossible (en tous cas dans ma ville) ! J'ai donc utilisé du papier transfert pour tissu et une photo de cahier d'écolier pour réaliser le « géant au coeur d'acier».

Si Nathalie passe par là, qu'elle me dise si elle l'a bien reçue...

 

 

 

 Stewball (Hugues Aufray)

Il s'appelait Stewball.
C'était un cheval blanc.
Il était mon idole
Et moi, j'avais dix ans

J'avais ce tissu depuis quelques temps et je voulais absolument l'exploiter... j'ai donc ajouté du mouliné blanc pour donner un peu d'épaisseur aux crins et un lien en cuir pour la bride.

 


Couleur café (Serge Gainsbourg) 

 

 J'aime ta couleur café
Tes cheveux café
Ta gorge café
J'aime quand pour moi tu danses
Alors j'entends murmurer
Tous tes bracelets
Jolis bracelets
A tes pieds ils se balancent

Couleur café
Que j'aime ta couleur café

 

Pour celle-ci, j'ai trouvé que la toile de jute rappelait bien les sacs de grain de café, avec les inscriptions genre « pochoir » sur les caisses en bois. Sont représentés également les « jolis bracelets » et les cheveux, couleur café...

Laurence, l'as-tu bien reçue ?

 

 

 

  Le pouvoir des fleurs (Laurent Voulzy)

On laissait nos coeurs
au pouvoir des fleurs
jasmin, lilas,
c'étaient nos divisions nos soldats
pour changer tout ça

Changer le monde
changer les choses avec des bouquets de roses
changer les femmes
changer les hommes
avec des géraniums

Mon premier essai n'ayant pas été concluant, j'ai refait celle-ci une 2ème fois avant d'être à moitié satisfaite par le résultat... Pas douée en patch !

Voila, le compte est bon ! Le moins qu'on puisse dire, c'est que je me souviendrai longtemps de l'été 2006 ! Que de cogitations et d'hésitations pour en arriver là...

Merci à Kajin et au Clown Navet pour l'organisation de cet échange et à toutes celles dont j'ai reçu les Atc. La suite et les photos des vôtres dans un prochain article, mais j'attends encore de les avoir toutes receptionnées !

A bientot... 

Publié dans ATCs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Crazypatch 11/11/2006 22:48

je suis en admiration devant ce travail de recherche . Le résultat en vaut vraiment la peine.Bravo

Nathalie 26/10/2006 16:09

C'est sublime, merci de ce partage.

Véronique 17/10/2006 19:28

Quelles magnifiques réalisations!
Que d'idées et de recherches dans les matériaux pour reproduire ces dernières, bravo!
Véronique

Anne 15/10/2006 11:49

J'ai vu tes ATC sur le blog Dentelles d'encre; je ne participais pas à cet échange, donc j'ai regardé avec intérêt tout ce qui a été créé,  mais beaucoup de choses m'ont paru loin du thème -texte et tissu-Je suis passée sur ton site que je fréquente d'ailleurs depuis longtemps. Je trouve ta présentation intéressante, tu dis beaucoup de choses sur ces textes, et ce que j'aime surtout, c'est ta créativité en ce qui concerne les techniques!
Je te félicite vraiment; il y a de la recherche, et une personnalité. J'aime. JE reviendrai d'ailleurs voir les détails. MErci
Anne G.
http://quilt007.free.fr

Jessie 14/10/2006 10:50

Bonjour Batraplume,Ca fait un moment deja que je viens sur ce blog et que j'admire les differentes oeuvres exposees ici. J'ai decide de laisser un petit commentaire apres avoir vu les ATC concues pendant l'ete. Je suis vraiment epatee, il n'y a pas de mots! J'aimerai vraiment etre capable de faire la meme chose, et je dis bravo devant tant de dexterite!Amities,J