Intermède musical

Publié le par Batraplume

Après Calo à Lyon en décembre, mardi soir c'était Cali au Zénith à Clermont ! Wouh ! Ca décoiffe !

Seule photo potable prise avec mon portable...

Après une journée de travail très dense et fatigante, sans être sûre de pouvoir me libérer à temps, j'ai finalement décidé de ne pas me priver de ce concert auquel j'avais envie d'aller depuis des mois.

Ni une, ni deux, j'ai courru prendre ma place à la Fnac 2h avant le début. Un achat de sandwich plus tard... et me voici assise dans les gradins du Zénith. D'habitude, je ne conçois pas un concert sans être dans la fosse, mais là j'ai préféré avoir un siège sous moi au cas où !

Moralité : je ne suis pas restée assise
longtemps ! Bien que la première partie (le groupe basque Daguerre, très bien !) ait déjà allumé le feu, avec Cali qui commence par "1000 coeurs debout", comment voulez-vous rester assis ??!!
Extrait !! Voici le premier morceau du concert
(je n'ai rien filmé moi-même, d'autres l'ont fait, sur d'autres concerts dans d'autres villes mais pendant la même tournée - ici Lyon, un mois plus tôt) :



La suite a été du même gabarit : l'énergie incroyable de Cali n'a jamais failli ! Ce gars là est monté sur ressorts ! Il court d'un bout de la scène à l'autre, saute dans tous les sens, se jette dans la fosse, soutenu par les mains du public en délire, crapahute par dessus les barrières, monte dans les gradins, fait le tour de la salle... et j'en passe ! On ne peut pas dire qu'il n'est pas proche de son public ! Comme j'étais au bord d'une allée, il est passé à 2 cm de moi. J'ai vu passer en trombe un énergumène tout de blanc vêtu, les cheveux dans les yeux, couvert de sueur mais le regard bleu pacifique... Même pas eu le temps de réaliser qu'il était déjà de l'autre côté de la salle !

Preuve de l'énergie, nouvel extrait !



Sur scène, on le sent heureux d'être là, dans son élément. Le concert a été à la fois très vif et rythmé, c'est le moins qu'on puisse dire, mais aussi entrecoupé de morceaux plus calmes, pour ceux qui connaissent son répertoire, ce qui permet de souffler un peu (pour lui comme pour nous !). Plein d'humour et de provoc aussi, Cali faisant souvent référence à l'équipe de rugby Catalane et à la nôtre !

Pour le concert de Calogero que j'ai vu en novembre également à Clermont (non non, je ne suis pas fan du tout !), j'avais été très surprise, j'avais même eu carrément honte de la froideur des Clermontois qui étaient restés assis dans les gradins. A Lyon, ca avait été un peu plus chaud, heureusement.
Mais là pour Cali à Clermont, que ce soit dans la fosse ou en hauteur, tout le monde s'est levé en coeur dès la première chanson et c'est tant mieux !

Et cerise sur le gâteau... j'ai réalisé peu de temps après le début du concert que le batteur m'était familier... Ce jeu de baguettes caractéristique me disait quelque chose jusqu'à ce que... tilt ! Mais oui bien sûr ! C'était Richard Kolinka, ex-batteur du groupe Téléphone !! (dont j'étais fan, à retardement certes, mais fan quand même !) J'étais donc doublement satisfaite de ma décision de venir au concert à la dernière minute !!

On l'aperçoit à l'arrière-plan sur cette vidéo (toujours ailleurs qu'à Clermont mais sur la meme tournée):

 

Le concert s'est achevé sur une musique genre techno/transe qui ne donne pas du tout envie de quitter les lieux... Ici Nancy le 30 avril dernier, pour le "début" du final :



Bilan des courses : bien qu'étant complètement crevée, le concert m'a boostée pendant 3h30 ! Eh oui, Cali a joué les prolongations et a fait plus de 2h30 de scène non-stop. Juste quelques minutes dans les coulisses pour se changer, c'est tout. Une vraie pile électrique, dont l'énergie est très contagieuse !
U
n concert que je vous recommande vivement si le Perpignanais s'arrête près de chez vous. Vous ne serez pas décus !

Et pour finir, un clin d'oeil en vidéo, trouvée sur YouTube, qui m'épate !


Le commando "Même pas peur" a encore frappé...
Il a surpris le chanteur Cali dans la rédaction du plus grand quotidien gratuit suisse



***

EDIT du 10/05/08

Le petit film réalisé au camescope par Cali pendant le concert (au moment du morceau "List of lies") sur scène et lors de sa traversée de la salle est enfin en ligne sur le
site officiel de Cali !!

Ca donne 11:26mn de furie avec en prime une bonne vue de la salle et du public pour donner une idée de la folie règnante !

Cliquez sur l'image pour vous rendre sur le site. Ensuite ce sera dans "Vidéos", puis "Live" et en bas de page. Ce soir là, "Clermont était poésie" !! ;-)



Publié dans Parole - paroles...

Commenter cet article

Julien 11/05/2008 21:20

et dire que j'ai a la fois enregistré en audio et en vidéo (camescope) ce soir là ...

Coco29 09/05/2008 18:53

Merci pour ces quelques minutes de bonheur ! Le peintre est excellentissime !

'tinou66 08/05/2008 20:57

CALI j'adore c'est un gars de chez moi PERPIGNAN.un peu fou fou mais tellement realiste dans certaine de ses chansons,surtout, mille coeurs debout a ete enregistré au Palais des Rois de Majorque avec le public .le droit des pères est belle aussi.tu as eu une tres belle soiréeamitié